Aller au contenu English +/- Options d'affichage

Éliminons les barrières architecturales

Menu de section

Exigences générales de design

Principes de base du design

éléments de design communs - extérieur et intérieur

éléments de design extérieur

éléments de design intérieur

Piscines, gymnases, bibliothèques et espaces d’exposition

Cette section recommande des moyens de rendre des espaces publics, tels que piscines, gymnases, bibliothèques et salles d’exposition, facilement accessibles pour les personnes touchées par la cécité.

Dans les piscines publiques, bien des nageurs vivant avec la cécité sont préoccupés par les questions de sécurité suivantes :

Des indicateurs tactiles d’éveil de la vigilance doivent être utilisés en continu sur tout le pourtour de la piscine. Leur largeur doit être de 600 à 650 mm, leur bord le plus proche étant à 1000 mm du bord de la piscine. Ils aideront les personnes touchées par la cécité à trouver la piscine en toute sécurité.

Les mains courantes des échelles donnant accès à la piscine doivent se prolonger sur une distance d’au moins 300 mm au-dessus du pourtour de la piscine, avec un contraste de couleur et de luminosité par rapport au milieu environnant. Les échelles ne doivent pas dépasser de la paroi. Elles doivent être en retrait dans la paroi de la piscine, afin qu’aucun nageur ne se coince un membre derrière leurs montants.

Les câbles de séparation avec flotteurs qui ont un contraste de couleur par rapport à leur milieu environnant aident les nageurs à s’orienter dans la piscine.

Dans les locaux abritant des piscines intérieures, un éclairage indirect ou dirigé vers le haut réduit les effets de l’éblouissement dû à la surface de l’eau.

Un éclairage indirect doit aussi être utilisé dans les gymnases, combiné à un revêtement de sol antireflet. Les concepteurs doivent planifier avec soin les motifs de plancher d’un gymnase. Dans le cas d’une école, plus particulièrement, le plancher peut devenir surchargé par les nombreuses séries de lignes colorées tracées pour un vaste éventail de jeux. Une utilisation réduite de ces lignes rend le gymnase plus accessible aux personnes touchées par la cécité.

Les salles d’équipement doivent être désignées clairement. Leurs portes doivent, de préférence, s’ouvrir dans ces salles mêmes et non dans l’aire de gymnase. Elles sont alors moins dangereuses pour tous, et surtout pour les personnes touchées par la cécité.

Les halls d’exposition doivent être aménagés de manière à ce que tous les panneaux d’affichage soient détectables au moyen d’une longue canne. Pour de plus amples renseignements, consultez la section Objets en saillie et autres obstacles.

La voie de déplacement libre dans les halls d’exposition doit mesurer au moins 1200 mm de large. Un tapis à poils courts qui contraste avec la surface de plancher adjacente peut servir d’indicateur de la voie de déplacement. La disposition des panneaux d’affichage et des autres installations doit être logique et facile à suivre. Les panneaux d’affichage doivent avoir des finis antireflets. Le type d’appareils d’éclairage utilisés et leur emplacement dans une exposition doivent être déterminés avec soin. L’éclairage doit être suffisant, mais sans produire d’éblouissements.

Dans les bibliothèques, les principes de contraste de couleur et de luminosité décrits dans ce site Web doivent être appliqués au revêtement de sol pour aider les personnes à trouver leur chemin entre les aires ouvertes et les rayonnages. Le contenu des rayonnages doit être indiqué par une signalisation appropriée à leurs extrémités. Pour de plus amples renseignements, consultez la section Signalisation.

Les concepteurs doivent prévoir des espaces pour que les chariots à livres, les chaises, les tabourets-escabeaux et les autres objets ne créent pas d’obstructions dans la voie de déplacement libre. Par exemple, les rayonnages pourraient comprendre un espace de rangement pour les tabourets non utilisés.