Aller au contenu English +/- Options d'affichage

Éliminons les barrières architecturales

Menu de section

Exigences générales de design

Principes de base du design

Éléments de design communs - extérieur et intérieur

Éléments de design extérieur

éléments de design intérieur

Signalisation piétonnière accessible

La signalisation piétonnière accessible (SPA) donne de l’information sonore, visuelle et tactile qui indique à une personne vivant avec la cécité ou d’audition le moment où (c.-à-d., début de la phase de marche) une traversée est sécuritaire à des feux de circulation. La SPA aide aussi une personne vivant avec la cécité à traverser en ligne droite une rue ou une voie de circulation.

Des dispositifs de SPA doivent être ajoutés à toutes les intersections dotées de feux de circulation pour faciliter les déplacements des personnes touchées par la cécité.

Les dispositifs de SPA doivent pouvoir être activés 24 heures par jour. En général, le délai alloué pour la traversée d’une intersection ou d’un passage piétonnier, qu’il y ait ou non une SPA, doit être programmé de manière à être suffisant pour des personnes qui marchent plus lentement, selon la formule suivante : au moins 0,8 seconde par 1000 mm de distance à franchir.

Même si le temps de traversée des passages piétonniers a été universellement prolongé pour faciliter le déplacement des piétons marchant plus lentement que les autres, les villes du monde entier commencent à utiliser la technologie intelligente.

Lors de leur mise en place, ces systèmes offriront une solution personnalisée activée par une carte ou un dispositif de transport en commun qui prolongera le temps des signaux de passage selon la préférence ou les besoins de chaque piéton.

La Fondation INCA encourage les urbanistes municipaux à tenir compte de ces capacités lorsqu'ils recherchent de nouveaux systèmes de contrôle de la circulation.

Les dispositifs de SPA s’utilisent comme suit :

Avertisseur sonore d’un système de localisation acoustique

Une tonalité de localisation acoustique doit signaler la présence d’un dispositif de SPA et de son bouton-poussoir. La tonalité du système de localisation acoustique doit être audible à au plus 3700 mm du bouton-poussoir, ou à la limite de construction la plus proche, selon la plus courte des deux distances. La tonalité doit durer au plus 0,15 seconde et se répéter à des intervalles de 1 ou 2 secondes.

Le niveau de pression acoustique d’un système de localisation acoustique doit se situer entre 30 et 90 dB, et s’ajuster automatiquement à une valeur de 2 à 5 dB au-dessus du niveau de bruit ambiant.

Activer une SPA

Les dispositifs de SPA doivent pouvoir être activés selon l'une des trois méthodes suivantes :

En cas d'activation manuelle, il suffit d'appuyer une fois seulement, et non pas d'appuyer et de maintenir le bouton appuyé.

Confirmation d’activation

Une confirmation sonore, visuelle et vibrotactile (vibratoire) doit indiquer que le système a bel et bien été activé par le bouton-poussoir.

Signal de marche acoustique et vibrotactile

Un signal de marche sonore, visuel et vibrotactile doit indiquer le bon moment pour traverser une rue de façon sécuritaire.

Le signal de marche sonore doit consister en plusieurs hautes et basses fréquences, les principales étant comprises entre 500 et 1000 Hz avec des harmoniques supérieures. Il doit être entendu pendant tout le cycle de marche, et être distinct pour chaque sens de déplacement. Le signal de marche peut être complété par des messages vocaux, conformément aux principes définis par l’Association des transports du Canada.

Le réglage du volume au point de départ doit être rigoureux, afin que le signal de marche soit assez fort pour qu’une personne en attente sur la bordure de trottoir l’entende correctement à moins qu’un balisage sonore ne soit utilisé, le volume doit s’ajuster automatiquement à une valeur de 2 à 5 dB au-dessus du niveau de bruit ambiant.

Pour les personnes vivant avec une perte d’audition, il faut s’assurer que le signal sonore ne sera pas confondu avec d’autres sons tels que des gazouillis d’oiseaux.

Confirmation du sens de déplacement

Une flèche tactile de couleur contrastante doit indiquer sans ambiguïté le sens de déplacement associé à un bouton-poussoir.

Le nom de la rue traversée doit être donné en braille intégral, en caractères imprimés en relief et sous forme sonore. Le texte en braille et imprimé en relief doit apparaÎtre sur le dispositif à bouton-poussoir ou près de celui-ci.

Dispositif à bouton-poussoir installé à une traverse piétonnière, comprenant une flèche tactile pointée dans le sens de la traversée et une carte tactile de la configuration des voies le long du corridor de traversée.

La SPA peut comporter d’autres éléments qui guident sans ambiguïté dans le sens du déplacement :

Emplacement du bouton-poussoir

Un poteau auquel un dispositif de SPA à bouton-poussoir est fixé doit respecter les lignes directrices suivantes :

Traverses piétonnières

Les lignes directrices énoncées pour les dispositifs de SPA aux intersections s’appliquent aussi aux dispositifs de SPA utilisés aux traverses piétonnières.

Pour obtenir des renseignements détaillés sur les dispositifs de SPA, consultez les « Lignes directrices pour la compréhension, l’utilisation et la mise en œuvre des signaux sonores pour piétons », accessibles depuis le site Web de la librairie de l’Association des transports du Canada.

Signalisation piétonnière non accessible

Si des dispositifs à boutons-poussoirs ordinaires, et non à SPA, sont utilisés à une intersection, les lignes directrices sont les suivantes :

Limites de la signalisation piétonnière accessible conventionnelle

Pouvoir trouver un poteau doté d'un bouton à activer.

Même si les balises de localisation fonctionnent comme prévu, la localisation d'un poteau et l'activation du système SPA peuvent être difficiles pour de nombreux piétons. Pour activer une SPA à l'aide d'un bouton-poussoir, il est nécessaire de pouvoir l'atteindre, d'avoir une certaine force et dextérité. De nombreuses maladies peuvent affaiblir ces capacités, comme la sclérose latérale amyotrophique (SLA), la maladie de Parkinson, la polyarthrite rhumatoïde, la dystrophie musculaire, la paralysie cérébrale, la sclérose en plaques ou toute maladie dégénérative. Lorsqu'il y a plus d'un bouton d'activation de la SPA, il est nécessaire de trouver le bouton correspondant à la direction recherchée; cela peut vraiment décourager une personne aveugle qui ne connaît pas bien la disposition d'une intersection. Pour localiser un ou des boîtiers de bouton ( s ) , un piéton vivant avec une perte de vision peut devoir dévier de sa trajectoire pour activer une SPA, puis devoir se réaligner sur le passage. Cela peut vraiment affecter son orientation.

Emplacement du poteau :

Malgré les lignes directrices de la Fondation INCA, tirées de diverses normes et pratiques exemplaires, l'emplacement des poteaux peut vraiment être tributaire des aménagements complexes ou des considérations de design.

Il en résulte un placement incohérent et imprévisible des poteaux, ce qui oblige les piétons aveugles à explorer jusqu'à ce qu'il trouve le poteau recherché et le bon bouton d'activation. Il arrive fréquemment que le piéton soit désorienté pour traverser le passage. L'emplacement du poteau peut également causer des problèmes aux piétons à mobilité réduite. Par exemple, si un poteau est situé dans une zone recouverte d'herbe, il peut être totalement inaccessible aux piétons utilisant des outils d'aide à la mobilité qui, bien souvent, ne peuvent pas suffisamment s'approcher pour appuyer sur le bouton.

Malgré les normes en vigueur exigeant une distance maximale de 1,5 m entre le poteau et la bordure du trottoir, les poteaux peuvent être hors d'atteinte des piétons en raison de certaines conditions saisonnières, de l'emplacement des éléments de trottoir et d'autres facteurs atténuants.

Incertitudes des cycles de traversée :

Les systèmes conventionnels de contrôle de la circulation sont extrêmement limités en ce qui concerne l'information fournie aux piétons aveugles.

Dans le meilleur des cas, un système de SPA traditionnel peut fournir un signal sonore indiquant qu'on peut commencer à marcher, mais il existe d'autres éléments informatifs essentiels que les piétons voyants reçoivent et qui les aident à traverser la rue en toute sécurité. Il peut s'agir d'un compte à rebours ou d'informations générales sur l'orientation.